Eolynn


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Visite chez les centaures

Aller en bas 
AuteurMessage
Eolynn
Admin
avatar

Messages : 63
Orbes de pouvoir : 119
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 30

MessageSujet: Visite chez les centaures   Lun 28 Juin - 22:41

Précédent

Eolynn songeait toujours aux paroles de Saeko même ayant dépasé le royaume de Quinée, elles lui revinrent comme une massue puissante.

" Désolée, mais...voilà deux fois qu'on profite de ma faiblesse. Cette fois, bien que j'ai envie d'y croire...je ne peux pas. Pas dès la première occasion. Il est mort...sinon, les Azmarans l'auraient retrouvé...j'ignorais que vous lisiez dans les pensées."

Comme d'habitude, Eolynn s'était mêlée de ce qui ne la regardait pas; elle en était confuse. Arrivées à la frontière, on banda les yeux des deux jeunes femmes. Les centaures n'avaient pas pris soin de vérifier que l'une était aveugle, ils les trainèrent car c'était bien là le mot exact jusqu'à leur dirigeant qui se trouvait dans le bois d'Eznan près de la source d'eau chaude. Eolynn aurait aimé pouvoir lui prouver ce qu'ele avançait mais pour cela, il lui faudrait retrouver son frère... C'était presque aussi évident que de retrouver un grain de sable dans une étendue désertique...

Au bout d'un instant l'air se fit plus humide, les forêts de Quinée étaient plus tropicales que celles de Symphonia. Des arbres hauts de plusieurs mètres garnissaient les bois. C'étaient comme s'ils avaient été étudiés pour abriter ces êtres au corps massif. Même si Eolynn ne voyait rien, elle pouvait ressentir toutes les odeurs fortes qui émanaient des fougères et toute cette humidité qui se dégageait de la mousse. Elle aurait pu se défaire de ses liens et retirer ce qui lui obstruer la vue mais elle voulait goûter à une vie ordinaire. En plus ce serait gâcher de l'énergie pour rien. Dans les arbres, on pouvait entendre des singes s'hurlaient des compiments et ça Eolynn en était sûr, ele les comprenait.

Au bout de quelques heures de pesants silences, elle s'adressa à Saeko:


- Je n'ai rien pour te prouver ce que j'avance.. ne me crois pas si tu n'en as pas envie... Si jamais nous sommes séparés sache que je te retrouverai et te sortirai de là si le dager se fait trop sentir...

Parce que bon elle n'était pas sans coeur, Eolynn c'était même plutôt l'inverse. Elle voulait saisir ce monde qu'ele ne comprenait plus.. On défit les bandeaux ce qui donna à Eolynn une coiffure plutôt énergique : cheveux en pêtard. On aurait dit de la vieille paille que l'on aurait oublié dans les champs. Les centaures rirent à cette vue. L'esprit leur sourit simplement. Elle n'avait pas saisi que la moquerie s'adressait à elle. Devant elles, il y avait un centaure, un trè-s jeune centaure. Il arriva après avoir descendu un petit promontoire de pierres. Ses sabots fins atteignirent la terre, il eut un regard en,jôleur vers la jeune femme... Eolynn sourit de nouveau puis acosta de nouveau Saeko:

- Je crois que tu lui plais...

On la pria de se taire et que leur jugement allait bientôt débuter. Eoynn écarquilla les yeux, un jugement en quel honneur ? Qu'avaient-elles fait qui recquiert? D'un coup un barouf pas possible secoua la foêt et de partout apparurent des corps musclés mi équins mi hommes. Une bonne partie du clan se trouvait ici et les regardait comme des bêtes sauvages.. Et ils riaient cette fois sans raison apparente comme si on leur montrait un zoo. L'un d'eux vint même les toucher dans le dos puis se recula en riant.

Eolynn plissait des yeux, elle ne comprenait rien à leurs coutumes, tout lui semblait come étrange et venu d'ailleurs. Enfin elle était bien là pour apprendre alors elle ouvrait grands les yeux. Ses papillons s'absentaient le temps de cettez observation intuitive. Elle avait dans le fond le même regard qu'eux...elle les analysait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eolynn.guildealliance.com
Saeko

avatar

Messages : 19
Orbes de pouvoir : 20
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : Constamment entourée des Ténèbres, je ne peux voir où je me trouve réellement...

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 9:30

Cela lui faisait mal de parler ainsi. Mais bon, là, à la limite, Saeko se disait que ce qui lui arrivait, c'était bien mérité. Que lui avait-elle pris de suivre une inconnue, dont elle ne connaissait ni l'origine ni le nom ?

Décidément, elle était bien naïve...elle voulait toujours essayer de croire que le monde n'était pas ainsi, mais elle se trompait à chaque fois. La jeune fille essaya de ne pas se promettre de ne plus recommencer. Elle essaierait de ne plus se faire avoir, de faire attention, mais elle savait qu'elle se ferait un jour avoir à nouveau, alors autant ne pas se le promettre. Juste de faire attention.

Elle sentit quelque chose arriver vers ses yeux, elle ferma les paupières, à temps.

Quand ils les emmenèrent, ce fut la même galère : Saeko ne pouvait pas assurer ses pas, ce fut donc assez difficile. Marcher sans savoir où elle allait, sans savoir sur quoi elle marchait, sans savoir sur quoi elle pouvait tomber, c'était assez angoissant, quelque part. Depuis qu'elle était aveugle, il en était ainsi, elle avait toujours ce réflexe de d'abord savoir sur quoi elle se trouvait. Evidemment, au début, ce fut difficile, mais avec l'entraînement, ça lui venait directement, sans qu'elle y réfléchisse forcément.

Là, sentant un chemin mou, elle supposa qu'ils avançaient dans une épaisse forêt, et en Quinée, d'après ce qu'elle avait compris. Elle supposa comme ça, avec ce qu'elle savait.

Ils finirent par pénétrer quelque part, vu qu'elle ne sentait plus l'air du dehors. Un endroit plutôt rempli de monde, vu le bruit.


- Je n'ai rien pour te prouver ce que j'avance.. ne me crois pas si tu n'en as pas envie... Si jamais nous sommes séparés sache que je te retrouverai et te sortirai de là si le dager se fait trop sentir...

Elle hésita, un moment. Finalement, elle répondit :

- J'aimerais le croire. Mais c'est impossible. J'ai vu cet éboulement s'effondrer sur lui, lorsque je suis tombée de la falaise. Si je dois faire confiance à quelqu'un, j'aimerais au moins avoir son nom...

Elle ne s'était pas retournée, essayant de se concentrer sur ce quoi elle marchait. Et en même temps pour ne pas trop attirer l'attention des centaures sur elles. C'était aussi qu'avec les yeux bandés, ou pas, elle ne savait pas trop où regarder, du coup, elle demeurait droit devant. Si elle voyait, elle aurait évidemment regardé son interlocutrice, mais depuis qu'elle avait perdu la vue, il en était ainsi, parfois, elle ne savait pas où diriger son regard.

Et comme un bon nombre d'aveugles, Saeko n'était pas inexpressive, non, mais comme eux, ses pupilles bougeaient rarement, à ça, on pouvait le voir. Son visage pouvait être expressif, oui, mais ses pupilles restaient souvent à la même place, logique, puisqu'elle ne voyait plus du tout, alors rien n'attirait son regard. En tout cas, très rarement, il fallait vraiment que ce qui attirait son attention soit forte.

Quand ils finirent enfin par s'arrêter, au grand soulagement de Saeko, elle entendit des rires, pour elle ne savait quoi.

Elle ne bougea pas, demeurant droite, ne sourcillant pas. Comme tout le monde, elle aurait évidemment balayé l'endroit du regard, mais elle ne le fit pas, et pour cause. Comme ça, si on ne savait pas pourquoi, elle pouvait ainsi paraître du coup froide ou alors passer pour quelqu'un qui ne s'intéresse à rien, à personne, alors que bon, c'était quand même plutôt le contraire. Saeko se fiait à ses autres sens, et là, en l'occurence, à son ouïe et au toucher.

Elle savait que le nombre de centaure avait multiplié, d'un coup, et qu'elle se retrouvait dans une forêt. Elle redoutait.
Petite, elle adorait courir dans les champs, dans la forêt, partout, avec son frère et les animaux à qui elle parlait, communiquait. Là, depuis cet éboulement où elle perdit la vue...il était vrai que Saeko redoutait un peu de courir.
Parce qu'elle ne pouvait pas savoir où elle se dirigeait, et trébuchait beaucoup. Foncer, sans savoir ce qui pouvait lui arriver, c'était plutôt angoissant, alors là, dans une forêt, vu qu'il y avait plein d'obstacles, elle espérait ne pas avoir droit à ce recours...


- Je crois que tu lui plais...

- ...

Saeko préférait ne pas trop dire qu'elle était aveugle. Evidemment, elle ne savait pas encore que l'inconnue l'avait déjà capté depuis longtemps. D'où sa réaction. Elle préféra se taire, se rendant compte trop tard du coup que quelqu'un se tenait apparemment près d'elle, et qu'elle ne l'avait pas senti venir, et ne voyant pas, elle était restée fixe, sans bouger, ayant l'air à nouvau de ne prêter aucune attention à la personne qui se trouvait apparemment devant elle. Elle l'aurait obligatoirement fait si elle voyait.

Là, aucune réaction. Ou alors, une réaction assez tardive.

Puis soudain, silence, dans l'assemblée. Saeko releva la tête vers la voix qui avait demandé le silence.

Mais elle eut une réaction soudaine lorsqu'elle sentit quelqu'un la toucher dans le dos. A ce moment-là, ce fut un réflexe, elle se retourna vivement et gifla la personne qui osait s'approcher d'elle sans son autorisation, fronçant le regard, mais le regard toujours fixe, ignorant où se trouvait celui qui l'avait approchée d'un peu trop près à son goût.


- Bah les pattes...

Elle demeura ainsi, dans sa position, juste au cas où quelqu'un d'autre viendrait, et riposter. Saeko n'était pas une combattante, certainement pas, elle n'avait jamais rien pratiqué quelque chose dans le genre, mais bon, à des moments, dans ces situations de tension, ça ne l'empêchait pas de s'affirmer. Comme prête à recevoir les autres. Ce n'était pas parce qu'elles étaient en mauvaise posture qu'il fallait en profiter, non-mais ! >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei

avatar

Messages : 10
Orbes de pouvoir : 11
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 11:48

Le jeune chef regardait avec perplexité son reflet, est ce qu'avec ce visage d'ange quelqu'un souhaiterait lui obéir.? Pour le moment oui, cela marchait. On le disait descendant du grand Guittarn. Il se trouvait bien loin de son ancêtre dans ce cas. Il avait hérité d'une chevelure rousse dorée comme celle de son soit disant grand-père... Il avait peine à croire à une telle filiation. Soudain, il sentit que la forêt s'animait, il s'appuya contre un tronc humide. Deux jeunes femmes furent ramenées... Encore des femmes, comment dire à tous ses fidèles qu'il ne pourrait e fiancer aussi facilement... Il n'avait que seize ans au delà de son visage parfaitement enfantin, il avait cet âge... Oui parce que en plus d'être jeune, il n'avait pas été gâté par la nature. Son corps équin fort heueusement avait la musculature d'un jeune adulte mais son visage, il le savait, faisait tâche...

En fait l'empressement de son peuple à lui choisir une femme chez les enemis avait une raison... Il le savait, c'était pour qu'il obtienne de son titre le véritable apannage. S'il se trouvait une femme, cela le vieillirait aux yeux des autres dirieants. Mais personne ne lui avait demandé son avis ! Et s'il n'avait aucune envie de parler aux autres dirigeants... En plus ils prenaient des femmes chez les Azmaréens comme ça les prisonnières soit disant elles seraient plus consentantes.... Mouais, il n'en était pas persuadé. Quand on lui "apporta " les nouvelles bien différentes des anciennes, il leur jeta un regard intéressé. Pour les acceuillir, il descendit de son promontoire. C'était un centaure pie de nombreuses touches noires maculaient son pelage blanc. Sa soeur quant à elle avait une robe blanche immaculée... De famille, ils étaient tous ainsi sauf lui qui avait voulu faire son original et naître avec des tâches comme du charbon dispercé sur de la neige fraîchement tombée.

De son regard pour rassurer ses congénères, il jeta un regard charmeur à l'une comme ça au moins il lui ficherait la paix... Quand il lui fit ce regard ce ne fut pas elle mais l'autre femme qui l'en avertit. Liu s'arrêta pour comprendre ce qu'elle se disait. Elle donna une giffle à l'un des centaure qui rebroussa chemin. Les autres centaures riaient et même cette idée de jugement pour cacher le fait qu'il allait devoir faire la cour à quelqu'un... Il e sentait rabaissé par tous ces gens qui l'avaient élévé à son titre... Pour peu il aurait aimé pleurer... Un chef ne pleure pas... Alors il demanda d'une voix forte, au moins niveau de la voix il en imposait c'était déjà ça...


- Azmaréennes, quels sont vos noms charmantes demoiselles?

Là immédiatement, cela siffla vers un bosquet. Liu fit une grimace, il n'aimait pas qu'on ridiculise sa manière de commencer une conversation. Il claqua ses mains alors aussitôt un nouveau vacarme de sabots fit résonner la forêt. Au moins il pouvait demander que chacun se disperce. D'un coup il souffla bruyament.

- Bon maintenant que nous sommes seuls... Je peux vous expliuer a situation, je suis Liu, chef des centaures. Voilà c'est dit.. mais ici nous avons un problème, l'une de vous devra rester avec moi au moins pendant quatre ans... L'autre, je ne peux lui assurer de quitter Quinée... Notre peuple ne relâche jamais ses prisonniers. Bientôt je devrais mener une guerre contre Fresquil pour venger la mémoire de mon grand-père. Or, je ne reçois aucun respect de la part des autres régions... Donc heu.. mademoiselle aux longs cheveux noirs, vous donneriez un sacré coup de main à la Quinée, si vous acceptiez ce rôle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eolynn
Admin
avatar

Messages : 63
Orbes de pouvoir : 119
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 30

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 14:14

Eolynn sourit très légèrement, par télépathie elle lui envoya doucement sans brusquer le nom de son frère. "Son nom est court, il n'est composé que de trois lettres...Ryo". Eolynn leva la tête ensuite. Saeko n'avait rien dit au fait que ce jeune centaure la coutisait du regard. L'esprit aussi paisible que possible attendait. On les avait défaites de leurs liens, mais bon ce n'était pas en sécurité totale. Quand un centaure la toucha, elle eut peur que son imbécille d'époux se manifeste mais non.. Il devait rire dans un endroit isolé. Oui, ce genre de situation devait l'amuser. Quand on leur demanda leur prénom, elle se leva en clamant:

- Lynn mon nom est Lynn.

Le regard du centaure se touna vers Saeko, il y eut un silence après qu'il ait dispercé tout son monde. Quand il énonça son problème, Eolynn eut un fou rire. Elle avait cru deviner une chose.... C'était étrange qu'il ne choisisse pas quelqu'un de son peuple tout de même. Enfin heu...une centaurelle, qu'il doive faire prisonnier des gens pour se trouver une épouse. Sur le coup, elle trouva ça comique. Bon c'était sans doute un drôle d'humour en cette ocasion. Les esprits pouvaient être farceurs et rire pour pas grand chose. Quand il choisit Saeko, Eolynn était toute fière de penser, il a flashé sur elle. Mais elle n'oubliait pas sa mission.. Bon si elle avait été choisie et pas elle hé bien... Elle n'avait plus grand chose à faire ici.

Elle appela une nuée de papillons jaunes, ils se posèrent tous sur elle et à son tour elle devint un papillon bleu qui les accompagna dans le ciel toujours avec son rire de cristal. Cela l'avait bien amusé. Elle irait enquêter sur Fresquil à présent pour mieux se rendre compte de la situation. Mais elle garda une trace de son passage.. Elle envoya un message à Saeko "Je te laisse ici pour le moment, sache que tu es ma protégée et qu'il te suffira de souffler mon nom pour que je te secoure. Tu ne risques rien." En même temps, Eolynn était souvent occupée et donc cette protection était certes une bonne chose mais qui ne marcherait pas à chaque fois... Les promesses fusaient en Eolynn, elle les tenait plus ou moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eolynn.guildealliance.com
Saeko

avatar

Messages : 19
Orbes de pouvoir : 20
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : Constamment entourée des Ténèbres, je ne peux voir où je me trouve réellement...

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 14:57

Saeko entendit les sons de sabot s'éloigner, elle en profita pour se redresser un peu, néanmoins pas sans rester sur ses gardes. Déjà que dans ce genre de situation, être aveugle, ce n'était pas simple, et en plus qu'elle n'avait jamais suivi de formation de combat à Azmarac, adapté à sa condition évidemment comme pour tout le monde, du coup, elle était bien embêtée. ça n'allait pas être avec des pinceaux, des crayons, des aiguilles et des instruments de musique qu'elle pourrait s'en sortir, là.

Mais elle se débrouillerait. Comme elle avait l'habitude de faire.

Elle entendit des mots dans sa tête. Elle chercha un peu d'où provenait la voix de l'inconnue, car c'était bien la sienne, mais elle ne savait où. Finalement, elle fut surprise de constater que la voix provenait de l'intérieur de sa tête.

Elle se tourna alors un peu vivement vers l'endroit où elle supposait où était l'inconnue, là où elle ressentait sa présence. Présence étrange d'abord.


- Qui...êtes-vous ?

finit-elle par demander, doucement, dans un souffle, mi-inquiète, ne sachant comment réagir. Qu'était cette inconnue ? Elle n'était pas vraiment humaine, dans ce cas...

En même temps, vu la situation où elle était très mal à l'aise, elle réagissait plutôt vivement. Quand soudain, elle n'eut le temps d'avoir sa réponse, car lorsqu'un centaure demanda leurs noms, l'inconnue répondit, sans aucune crainte.

Saeko en était sidérée. Et regrettait de plus en plus ses actes. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir été avertie. Ne jamais suivre les inconnus. Elle avait pris le risque. Elle en payait à présent le prix. Elle regrettait tellement...tellement...

Elle n'aimait pas non-plus le discours du centaure. Tout ça pour se marier ?! Qu'il ne compte pas là-dessus...ce n'était pas de cette façon qu'on pouvait convaincre Saeko.

Puis soudain, elle entendit un éclat de rire, cela provenait de Lynn. Surprise, Saeko tourna le regard vers elle, se demandant ce qu'il se passait sous ses yeux noirs bridés. Et elle sentit le bas de sa robe de soie flotter, lui claquer un peu sur ses chevilles. Comme si quelque chose battait des ailes juste à côté d'elle, à la place de Lynn.


***Non...non...***

- NON !!!


Elle voulut se jeter sur Lynn, histoire de lui saisir un bras, la forcer à rester, mais à cet instant-là, elle avait déjà pris son envol, Saeko n'attrappa que du vil et trébucha, tombant du coup sur le sol, assez mou pour ne pas se blesser malgré-tout.

Face contre terre, elle se ramassa néanmoins sur ses coudes, regardant dans les airs, quelque part, mais elle avait beai faire, beau tenter de visualiser, elle ne voyait que du noir...encore et toujours ce noir...celui qu'elle colorait depuis des années mentalement, afin de ne pas sombrer elle-même. Dans cet immence tableau noire, elle se visualisait le monde qu'elle percevait avec ses autres sens, mais là, elle ne voyait à nouveau plus rien.

Elle ne comprenait pas. Elle s'était faite avoir. Lynn l'avait manipulée, puis d'une certaine façon livrée aux centaures. En tout cas, ce fut comme ça, au début, là, aujourd'hui, qu'elle pensa. Son coeur se serra. Décidément, les gens étaient tous pareils...toujours à planter un poignard dans le dos des autres...

Elle avait décidé de donner une chance à quelqu'un, à présent, elle ne le ferait plus...oh non...

A nouveau, elle entendit sa voix dans sa tête. Elle ne risquait rien ? Et puis quoi, encore ? Devait-elle la croire, après tout ce qui lui était arrivée ? Saeko hésitait. Non, elle ne pouvait pas...pas...

Elle replia ses genoux et pencha la tête sur ses deux mains, qui s'humidifiaient...okay, elle n'était pas en bonne posture, ce n'était peut-être pas le moment, mais elle s'en fichait royalement. Pour le moment, elle ne pouvait pas faire autrement, elle tentait d'évacuer sa peine, tout en se traitant mentalement d'imbécile. Pourquoi l'avait-elle suivie ? La voilà dans de beaux draps à présent...

Elle agirait, évidemment. Mais là, elle perdit ses moyens, alors elle se laissa aller, elle aviserait ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei

avatar

Messages : 10
Orbes de pouvoir : 11
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 17:42

Liu fit une drôle de tête quand il vit des papillons venir et emmener Lynn. Terrifié, il s'était reculé croyant qu'on lui jetait une malédiction. Depuis qu'il était enfant, il avait peur de toiute cette magie, il se rétracta un peu tout en restant les sabots accrochés à la terre. Il était juste penché excessivement vers l'arrière et fermait les yeux comme si à tout moment cela pouvait lui éclater à la figure. Lorsqu'il avait dit que pas un seul prisonnier ne quitterait ce lieu...il ne s'attendait pas à ce genre de réaction.. Bon ben qu'elle s'en aille, il devait s'agir de gens de Savngarde. Tout d'un coup, son attitude envers Saeko changea. Avant il n'avait pas peur d'elle mais face à cette réaction heu...

** c'est une sorcière aussi. Et zut pourquoi moi?...**

Quand elle hurla un non catégorique et qu'elle tenta de retenir l'autre femme transformée en papillon, il en eut encore plus l'assurance... Elles étaient de Savngarde, dans quoi s'était il engagé. De toute façon, il devait trouver un moyen de se rapprocher d'elle. Cependant une chose attira son attention.. Elles ne paraissaient pas se connaître tant que cela...pire elle semblait pleurer. Liu détestait voir les gens pleurer. Il avait beau être ce qu'il était... Liu n'avait pas un mauvais fond et ce n'était pas de la manipulation pour la charmer cette fois.

En douceur, il s'approcha d'elle mais lorsqu'elle porta ses deux mains à son visage, il crut qu'elle allait invoquer un truc genre démoniaque qui allait le réduire en bouillie. Il cria, s'éclipsa en détalant très rapidement. Mais il fit vite fait demi-our en fracassant ses sabots contre le sol à son approche. Le sol humide ne retranscrivait pas tout à fait toute la pression qu'il envoyait. Le son en était amoindri, c'était plus pour se donner du courage.


** Allez Liu, tu portes le nom des Sei ! Tu ne vas pas t'enfuir, apeler ta garde à cause d'une fille!! Tu es le petit fils de Guitarn que diable ! **

- Heuuu vous...allez bien ? Ne m'envoyez pas de sorts, je... ne suis pas méchant, c'est juste que...enfin...

Il se frappa la tête avec sa main droite, il agissait en parfait idiot. D'une allure noble, il accosta la demoiselle sans nom. Il ignorait tout des messages télépathiques qu'Eolynn avait pu communiquer. S'il en avait eu vent, il aurait eu encore plus peur...Les pouvoirs psychiques lui donnaient la chair de poule, mais vraiment. Tout son épiderme était à vif et ses yeux faisaient plus qu'un tour. Délicatement, il trotta vers Saeko, tourna autour d'elle genre 'j'y vais ou j'y vais pas". Il se décida enfin à agir... Le fait qu'il ne trouve personne se faisait sentir... avec les filles, il ne savait pas y faire... et là en plus il la prenait pour une sorcière, rien de pire !

- Allez comme on dit une de perdue hé ben ça fait une de perdue et alors. La vie continue!

En disant cela il avait plein d'énergie et trépignait pour motiver la jeune femme à se battre. Entre hommes par ici, ils faisaient tous cela en tout cas Liu avait été dans une bande où cela se pratiquait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeko

avatar

Messages : 19
Orbes de pouvoir : 20
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : Constamment entourée des Ténèbres, je ne peux voir où je me trouve réellement...

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 18:42

Elle n'avait pas pu s'en empêcher. Quand ça éclatait, elle devait éclater. Après, elle avisait.

Elle avait l'impression de naviguer en plein cauchemar, limite revivre ce qu'elle avait vécu avec ses premiers parents...le jour où ils l'avaient abandonnée avec son frère jumeau, au beau milieu de nul part, il y a une dizaine d'années en arrière.

Elle avait cru en eux, résultats, ils l'avaient abandonnée. Elle avait cru en cette Lynn, avait tentée d'y croire, mais résultat, elle l'avait abandonnée ici, en pleine terre inconnue pour Saeko, au milieu de gens qui ne pensaient qu'à marier l'un d'entre eux, comme traitée comme un objet de valeur, quoi.

En tout cas, c'était comme ça qu'elle le ressentait. Saeko se disait que décidément, elle ne pouvait plus croire en personne. Là, pour se sortir de là, elle allait devoir s'armer de courage, pour retrouver sa vie d'avant...et retourner à Azmarac, avec ses tableaux, ses fils de toutes les couleurs et ses instruments de musique...au moins, c'était tranquille.

Là, soudainement, ça lui manquait. Quand elle vivait de mauvais instants, c'était souvent son échappatoire.

Elle sentit la présence de celui qui semblait être le chef se rapprocher d'elle, elle n'osa pas bouger. Elle ne répondit pas non-plus quand il lui demanda de ne pas jeter de sorts. Elle était humaine, bon sang, ça ne se voyait pas ? >_< Tout ce qu'elle avait de particulier, c'était son don pour le dessin, la musique et un peu sur la confection de vêtements, mais après...rien, aucun pouvoir surnaturel, elle était née normalement quoi >_<

Alors vivre deux fois cette scène...Saeko se demandait ce qu'elle avait fait pour mériter ça...

Il s'éloigna, puis revint. Bon, au moins, Saeko avait déjà fini de sangloter, elle pouvait passer à autre chose, à savoir se sortir de cette situation.


- Allez comme on dit une de perdue hé ben ça fait une de perdue et alors. La vie continue!

Elle émit un silence qui lui parut long. Bon, ça ne serait pas comme ça qu'elle s'en sortirait.

Elle finit par redécouvrir son visage, redressa un peu la tête, légèrement, ne sachant pas si elle semblait regarder le centaure dans les yeux ou pas, mais bon, ça, elle n'y prêta pas plus attention que cela. Au moins tentait-elle de se raccrocher à une voix, essayer de se faire guider. Parce qu'avant de pouvoir sortir d'ici, elle devait apprendre à connaître l'endroit.

Cela lui rappelait bien petite, quand elle faisait ses premiers pas d'aveugle...ses parents adoptifs la guidaient, lui apprenaient, au début, elle ne faisait que trébucher et se cogner de partout. Et pour faire le moindre pas, elle mettait une minute chaque fois, tâtonnant de partout, avançant centimètres par centimètres. Puis, au fil des jours, elle s'y était peu à peu habituée et avait pris de l'assurance, n'ayant plus besoin de bâton. Elle savait où placer ses pas, tout comme elle savait où placer ses couleurs.

Elle finit alors par répondre, sombre :


- J'en ai assez de perdre des gens...je ne peux décidément faire confiance à personne...

***Sauf trois...dont deux sont encore vivants...***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei

avatar

Messages : 10
Orbes de pouvoir : 11
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 20:38

Il regrettait son attitude, elle semblait plutôt... déboussolée cette jeune sorcière, enfin femme ou il ne savait qui elle était en fait. Les paroles de Saeko eurent de l'impact sur lui, se sentait-il concerné par ses problèmes? Non. Il était juste ému par toute cette émotion qu'il sentait s'émaner d'elle. Bizarrement... il la trouvait attendrissante.

- Tu peux pas me voir, c'est ça ?

La cécité chez les centaures était pratiquement inexistante, les habitants d'Azarac eux c'était plutôt courant. On racontait en Quinée que lorsqu'ils étaient sous terre, ils se transformaient en monstres et leur yeux devenaient jaunes, que leur cécité était pour mieux duper leurs adversaires. Des légendes comme cela pullulaient partout à travers la région de Guitarn plus vite que n'importe quelle mauvaise herbe. Si bien que finalement pour détacher le vrai du faux.. c'était plutôt ardu. D'un coup, il l'avait tutoyé, bon il était un peu responsable de sa présence ici mais... autant la lui rendre agréable, non ?

Elle avait cessé de pleurer, à présent elle ne le regardait pas mais il avait deviné enfin il croyait. Il se permit de s'asseoir près d'elle. Délicatement, il plia ses membres qu'il plaça sous lui. Ses mains comprimèrent ses coudes, il observait le ciel qui rosissait ce soir. Cela annonçait un lendemain chaud. Comme la Quinée était une région tropicale, ici le thermomètre montait très haut. Pour les centaures, c'était l'idéal et pour les humains c'était comme s'il était midi presque à toute heure de la journée. Les nuits étaient tièdes et même là on pouvait sentir comme le disait l'ancien tomber le voile nocturne. C'était comme une caresse sur les crins ou alors une sorte de douche légèrement humide.

Plus que tout Liu aimait sa région comme s'il y était né et que son sang s'était trouvé lié avec elle. C'était une insulte pour lui d'avoir ce "B" tatoué sur son flanc gauche. Une humiliation sans borne l'effleurait quand on jetait un regard vers cette inscription commee s'il pouvait encore sentir encore le sceau lui brûler la peau. Alors qu'il était assis à côté d'elle à la regarder...des curieux revinrent. Liu claqua dans ses mains pour montrer qu'il les avait repérés... Et ça se voulait des gueriers tout juste aussi discrets qu'une trompette dans une montagne. Leurs sabots faisaient un bruit semblable pareil à un écho... Il laissait derrière eux à nouveau le silence...


Confiant, Liu put enfin eprendre sa conversation sans craindre..il se tourna encore..d'être épié.

- Vivre c'est risquer de perdre quelquchose mais aussi tendre sa main vers toutes sortes de richesses. J'ignore ce que tu as traversé, ce que tu traverses actuellement.. On dit que les malvoyants ont accès parfois à d'autres beautés. Le ciel qui se découvre est aussi rose que peut être ta vie si tu sais regarder. Je n'ai pas dit voir, j'ai dit regarder.

Liu était surprenant. Quand il voulait être adroit, il était aussi pataud qu'un pingouin dans le désert, mais quand il laissait sa véritable personnalié s'exprimer..Il parlait d'une voix douce, calme et netttement moins forte. Liu ne voulait pas la toucher quand il prenait ce genre de voix, il évitait de toucher quiconque... même si cela aurait peut-être pu l'aider à le localiser... Il ne la connaissaait pas et d'ailleurs....

- Puis-je te demander ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeko

avatar

Messages : 19
Orbes de pouvoir : 20
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : Constamment entourée des Ténèbres, je ne peux voir où je me trouve réellement...

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 21:26

- Tu peux pas me voir, c'est ça ?

Saeko eut un léger sursaut, en se tournant vers lui, à cette phrase.

D'une façon générale, Saeko préférait dissimuler ce fait aux étrangers, aux personnes qu'elle ne connaissait pas. Certains marchaient, mais pas tous. En même temps...même en y faisant attention, il y avait toujours quelques détails qui trahissaient.

Là où c'était plus visible, c'était au niveau de ses pupilles. Etrangement, elles n'étaient pas transparentes, comme les vrais aveugles. Les siens étaient restés noirs. Mais disons qu'automatiquement, ses yeux ne captant pas les mouvements qui se déroulaient devant eux, ils ne bougeaient donc plus. Elle pouvait, mais il fallait vraiment que son attention soit saisie. Comme les aveugles, son regard restait la plupart du temps fixe, on pouvait lui passer la main de haut en bas devant, elle ne réagirait pas. Pas par manque de volonté, mais parle simple fait qu'elle ne voyait plus depuis une dizaine d'année. La perte de sa vue avait été comme pour marquer la fin de sa vie précédente, à Limbiel.

Cela pouvait se voir à sa façon de se mouvoir, aussi. Saeko ne se déplaçait plus avec un bâton, mais son pas était devenu légèrement plus lent. Parce qu'elle déterminait à chacun de ses pas la surface sur laquelle elle posait le pied. Et lorsqu'elle posait ses mains quelque part, ses doigts caressaient la surface sur laquelle ils étaient, par ce moyen, elle pouvait capter les informations qu'elle n'avait pas.

Pour les gens qu'elle connaissait, elle ne craignait pas. Habituée. Surtout à Azmarac. Pour savoir ce qu'elle prenait à chaque fois, Saeko, pour par exemple reconnaître les couleurs qu'elle utilisait, elle avait fait de petites entailles sur ses crayons et pinceaux de différentes façons, comme ça, il ne lui suffisait plus qu'à les effleurer pour reconnaître la couleur. Idem sur les bobines de fil. Le reste, c'était selon la matière, la douceur, bref, elle avait différents moyens. Elle avait appris à se débrouiller.

Enfin, si on la découvrait, elle n'en faisait rien, mais bon, disons qu'elle craignait toujours qu'on la prenne pour une infirme, une incapable à faire quoi que ce soit, quoi.

Du coup, elle jugea inutile de demander à ce Liu comment avait-il fait pour savoir. Elle avait beau faire, il y avait toujours des petits détails qui trahissaient, même en faisant attention. Et puis là...en essayant de retenir Lynn...elle avait foncé sans savoir ce qu'elle allait attrapper, si elle avait vu sa véritable apparence, elle n'aurait pas tendu le bras, elle aurait tenté autre chose. Et en plus, elle n'avait pas réagi à la transformation de Lynn. Transformation qu'ellle vivait pour la première fois. Pas de réaction. Ou alors, une réaction, mais quelques petites secondes plus tard après l'événement. Et pas de réaction non-plus lorsque Liu l'avait regardée. Sinon, elle aurait réagi de suite, peut-être pas physiquement, mais déjà par le regard, au moins. A ce moment-là, elle n'avait rien fait, même pas bougé un cil.
Pourtant, Saeko ne manquait pas de réflexe, mais le fait de ne plus rien voir l'avait évidemment ralentie, si elle revoyait, c'était certain qu'elle réutiliserait son habileté d'avant, en toute confiance.

Et là, elle n'osait plus se déplacer. Elle ne connaissait pas ce terrain, elle n'était jamais allée à Quinée. Alors marcher dans un lieu qu'elle ne connaissait absolument pas, ne sachant jamais sur quoi tomber...un peu difficile, quoi, mais elle s'y ferait, elle se débrouillerait. Elle l'avait bien fait à ses débuts à Azmarac, elle pourrait très bien recommencer !

Alors en guise de réponse, elle hocha simplement la tête, légèrement, avant de "fixer" le sol à ses genoux repliés. ça ne servait à rien de le renier. ça ne lui rapporterait rien de plus.

Elle entendit des petits rires...elle ne réagit pas. Pas qu'elle ne les entendait pas, bien au contraire, mais bon, que pouvait-elle faire ? Ils pouvaient faire tout ce qu'ils voulaient, tous, elle ne les verrait pas. Dans ce genre de cas, pour une fois, ne rien voir se révélait bien pratique, au moins, on ne pouvait pas se vexer ni rien dans legenre, ça exaspérait plutôt les auteurs.

Elle entendit un petit claquement de doigt et Liu reprendre :


- Vivre c'est risquer de perdre quelquchose mais aussi tendre sa main vers toutes sortes de richesses. J'ignore ce que tu as traversé, ce que tu traverses actuellement.. On dit que les malvoyants ont accès parfois à d'autres beautés. Le ciel qui se découvre est aussi rose que peut être ta vie si tu sais regarder. Je n'ai pas dit voir, j'ai dit regarder.

Il avait brusquement changé d'attitude, peut-être était-ce à cause des centaures aux alentours, il devait revêtir un certain masque, peut-être. Mais cette fois, Saeko craignait tellement de se faire avoir à nouveau...qu'elle hésita un peu.
Après tout, elle gardait en tête un peu que les centaures ne faisaient apparemment qu'enlever des femmes pour marier ce jeune centaure. Elle ne voulait pas s'engager là-dedans, et encore moins de cette manière, elle n'aimait pas être traitée ainsi.

Mais bon...elle n'avait pas encore assez de détail pour vraiment savoir. Et puis, là, actuellement...elle ne serait pas chez elle ce soir. Limbiel séparait Quinée et Azmarac. Limbiel, ce pays où elle était née, où elle avait été repoussée par ses concepteurs à la frontière avec Azmarac...quelque part, cela ne lui plaisait pas tellement de devoir retraverser ce terrain, mais elle n'avait pas trop le choix.

Azmarac était loin, et elle mettrait plusieurs jours, de sûr. Alors autant d'abord tenter de trouver un moyen ici, d'apprendre à connaître cette terre d'abord, elle finirait bien par trouver un moyen.

Néanmoins, elle n'était tout de même pas insensible à ses paroles. "Si tu sais regarder". Elle avait un peu fait ça, peu après être devenue aveugle du jour au lendemain, via un violent choc à l'arrière de la tête...
Pas habituée, évidemment qu'elle était perdue, qu'elle déprimait, dans ce monde constitué que de ténèbres. Mais peu à peu, Saeko avait tenté de voir les choses autrement. La moindre chose qu'elle frôlait, elle tentait de se l'imaginer en vrai, de le voir devant ses yeux, dans ce monde ténébreux dans lequel elle évoluait.
Petit à petit, ça lui venait tout naturellement, et pour encore plus accentuer cela, histoire de ne pas sombrer à nouveau dans cette profonde noirceur qui l'entourait, elle s'était mise à peindre, à jouer de la musique, et parfois même à confectionner des vêtements. Evidemment, au début, elle ne réussissait pas vraiment, mais à force de persévérance, elle faisait ces choses comme si elle voyait réellement. C'était un moyen de ne pas sombrer dans cette immensité ténébreuse, dans laquelle elle vivait depuis dix ans. Okay, du coup, elle était parfois un peu dans son monde, mais au moins, elle avait repris le sourire, de cette façon, et vivait, bien.

Jusqu'à aujourd'hui où elle n'aurait jamais dû faire ainsi confiance à une étrangère...et pas humaine en plus de ça, qui avait fait comme ses géniteurs jadis. C'était bien fait pour elle, quelque part, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de le regretter profondément...

Et puis, si elle pouvait partir sans faire trop de heurts, c'était pas mal aussi...il finit par lui demander son nom.

Elle lui répondit alors, normalement cette fois, se donnant du courage, se disant qu'elle devait remonter la pente, et que, si elle voulait rentrer le plus rapidement possible...si cela pouvait effectivement se faire dans une entente relative, autant essayé, surtout que Liu semblait faire des efforts rien que pour ça, alors autant qu'elle en fasse aussi de son côté :


- Saeko Hikure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei

avatar

Messages : 10
Orbes de pouvoir : 11
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 22:23

Liu attendit une réaction d'elle, juste une seulle même mince... Il se dit que sa remarque sur ce handicap n'était peut être pas très habile, il serra sa chemise en se disant que bon même s'il était vrai qu'il était souvent très préoccupé par ses problèmes.. cette jeune femme, il ne savait pas, il aurait aimé la rencontrer dans d'autres occasions, mais aurait-il su quoi lui dire... En même temps, il était très jeune et même s'il avait fait des efforts sur sa voix pour en imposer son visage d'ange et d'adolescent surtout ne trompaient pas... Il se ravisa en disant qu'il se préoccupait encore de lui alors qu'à côté de lui quelqu'un allait mal. Il n'arrivait pas à penser à plusieurs choses en même temps. Quand il pensait à lui, il ne pensait qu'à...lui. En revanche pour les autres, hé bien heu... bien sûr qu'il y pensait enfin c'était assez compliqué. On va dire qu'il aimait commander et qu'il visualisait son peuple plus comme une entité... D'un coup en y réfléchissant, il voyait un couac, enfin le couac...

Se souvenait-il seulement du nom de l'un d'entre eux sans se tromper; il n'en était pas sûr.. Pas même d'un des centaures le plus proche alors si cette jeune femme lui disait son nom...Il s'arrangerait pour changer ça, enfin aussi sans trop que ce soit voyant bien entendu... Si quelqu'un apprenait qu'il avait retenu un nom, elle serait fichée comme vraiment officiellement plus que sa femme mais comme une personne plus proches. Ses parents et sa soeur étaient les seules personnes dont il se rappelait le nom, enfin non juste sa soeur... C'était vraiment la honte... Tout d'un coup, il la vit hocher la tête tristement. Sur le coup, il se redressa un peu trop brusquement... Sa hanche craqua. Il sourit doucement tout en l'étirant. Une petite crampe... qui attestait de sa grande pratique du sport...

Il était satisfait d'avoir pu avoir une réaction d'elle. Là, il était en train de réfléchir pour lui faire quelque chose de bien pour passer la nuit. Les nuits étaient tièdes, d'accord, mais si cela se rafraichissait... Il ne se voyait pas la coller pour qu'elle soit bien... Tout d'un coup aors qu'il réfléchissait et que sa hanche se détendait tout doucement, il entendit vaguement un nom. Une sorte d'ivresse le saisit et il ne voulut pas rater cette occasion. Comme soulevé par cette déclaration, il la prit par la taille.


- Répète moi ton nom, répète moi ton nom, répéta t-il avec joie.

Soudain, il réalisa un truc... il avait pris une inconnue dans les bras... Aussitôt il la redéposa et dit d'un ton confus:

- Je vais te chercher quelque chose pour dormir, ne bouge pas et surtout heuu oui ne bouge vraiment pas. Je reviendrai dans quelques minutes...

Liu partit dans un galop déterminé, il partit dans la forêt qui pouvait être dangereuse la nuit... Les bêtes qui y vivaient ne s'attaquaient jamais aux centaures qu'elles considéraient fait de la même constitution qu'eux mais en ce qui concernaient les humains. Pour certaines ce serait du casse croûte sur pattes. Tant qu'elle restait près de la source, elle ne risquait rien... Liu espérait juste qu'elle ne ferait pas son aventurière... Alors qu'il cherchait du bois, des grosses fougères, des branches n'emporte quoi... Quatre centaures vinrent le trouver en riat... Derrière eux, ils avaient fait une petite hutte en forme de coeur.... Bon Liu se dit que parfois être aveugle, c'était quand même un certain avantage... Il ne cracha pas sur ce cadeau..douteux. Franchement, ça l'agaçait un peu mais bon si c'était là un moyen d'avoir un lit sans trop se prendre la tête, il était preneur !

Les centaures morts de rires lui proposèent de l'emporter vers sa promise.. Cela faisait pitié. Il devait faire semblant que tout allait bien. Ainsi, ils arrêteraient de lui ramener des femmes qui avaient bien autre chose à faire ! Il le ramena seul avec beaucoup de peine. Tandis qu'il tirait, il espérait que... arf il avait encore oublié son nom... Il se maudit. Puis une goutte lui tomba sur le nez, il se souvint. C'était Saeko, son nom ! Pris d'une soudaine joie, il donna plus de coeur à l'ouvrage,si on pouvait dire ça comme ça....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeko

avatar

Messages : 19
Orbes de pouvoir : 20
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : Constamment entourée des Ténèbres, je ne peux voir où je me trouve réellement...

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mar 29 Juin - 23:25

A peine voulut-elle bien lâcher son identité qu'elle se sentit décoller du sol, lâchant un petit cri de surprise.

Elle ne sut comment réagir. Il semblait comme heureux, mais elle ne pouvait quand même pas se résoudre à donner ce que voulaient les centaures. Elle savait, elle le regretterait amèrement, et s'être ainsi fait vendre...en tout cas, c'était comme ça qu'elle le ressentait, Lynn ne lui avait fournie aucune explication, du coup, la jeune fille se basait sur des suppositions...dont pas mal étaient fausses, évidemment. Peut-être avec plus d'explications à la base lui auraient évité de réagir ainsi ?

Saeko ne craignait pas les animaux sauvages. Après tout, autrefois, à Limbiel, elle leur parlait les comprenaient, et ils venaient vers elle tout naturellement. On la prenait du coup pour quelqu'un de bizarre, mais elle, elle en était heureuse, de pouvoir ainsi s'amuser avec ses "amis".

Mais peut-être qu'ici, ce n'était pas la même chose. Saeko ne pouvait pas encore se risquer dans son périple sans savoir ce qui pouvait l'attendre. Elle devait d'abord connaître l'endroit, le visualiser, pour savoir où marcher. Même si rester ici momentanément lui faisait assez peur, dans le fond...il pouvait tout arriver, maintenant, elle y croyait, à ça. Et ne comprenait toujours pas pourquoi Lynn avait fait ça.

Elle sentit Liu s'éloigner, elle fut pendant un moment seule. Saeko ferma pendant quelques instants ses yeux, essayant de faire le vide, et se concentra sur ce qui l'entourait. Une forêt. De la mousse épaisse sous ses pieds, parsemé de quelques brindilles et autres. Un cours d'eau se déversait pas très loin. Vu les sons qu'elle avait entendue à leur arrivée, il y avait aussi des rochers. L'endroit où elle se trouvait actuellement était plutôt dégagé, un peu, mais en reste, elle se doutait que ça ne l'était pas autant que ça...

Elle profita de l'absence du jeune centaure pour se déplacer un peu, dans ce cerle légèrement dégagé, allant doucement, semblant s'y promener simplement mais elle tâtait du terrain. Elle y alla, lentement, sans se presser, mais sans trop prendre son temps non-plus car les centaures pourraient revenir d'un moment à un autre, et quand elle finit par sentir une racine sous son pied, elle s'arrêta et tendit la main devant elle, elle y rencontra effectivement un arbre.

De là, elle l'effleura de haut en bas de la main, elle en effleura son écorce. Après une minute à le faire, elle fit revenir sa main à un endroit précis du tronc, là où elle avait sentit un morceau d'écorce sur le point de tomber. Avec ses doigts fins, elle en saisit les bords et le retira, rangeant ensuite le morceau d'écorce dans ses vêtements, effleurant une dernière fois l'endroit où elle avait retiré ce morceau d'écorce, vraiment petit, il fallait vraiment y faire attention, Saeko l'avait fait exprès.


***Très bien.***

Avant de se faire surprendre, après tout, elle était au milieu de gens bien plus forts et plus rapides qu'elle, et en pleine possessions de leurs moyens, elle n'allait quand même pas se jeter dans la gueule du loup...elle allait plutôt faire autrement...après tout, elle n'était pas une combattante, elle n'avait jamais appris, alors elle se débrouillait autrement...

Elle s'éloigna de l'orée de l'espace dégagé, reculant, puis s'immobilisant simplement là où elle était à la base, croisant légèrement les bras.

A nouveau, elle se concentra sur tous les sons qu'elle pouvait entendre, à tout ce qui pouvait la contacter. Elle était seule, elle devrait agir d'elle-même, cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei

avatar

Messages : 10
Orbes de pouvoir : 11
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mer 30 Juin - 0:32

Alors qu'il se sentait arriver non loin de l'endroit où il avait laissé.. Saeko, il s'arrêta pour "arranger la mini tente coeur qui décidément n'était pas à son goût. Il étira les branches pour qu'elles ondulent et forme un rond. Un rond c'était très bien; c'était neutre surtout. Mais alors qu'il terminait tout se désagrégea dans sa main... Il était dessus depuis un moment, mais non il fallait qu'il reprenne à zéro. Il fallait s'appeler Liu pour vers onze heures du soir se battre avec des branches. Il recommença... Mais il eut un nouveau problème.... Les lianes pour tirer le lit avaient été prises dans la construction. Hop on redéfait tout, on recommence.

- Comme dit ma mère " essaie encore", ah je déteste quand elle me dit ça car c'est toujours pour AAAAAH mon doigt !!!

Comme ses yeux flanchaient, il n'avait pas fait attention, sa main resta encastrée dans le cadre même de la construction. S'il avait le malheur de l'ôter, tout se casserait la figure. Bon ce n'était pas ça LE problème. La patience légendaire de Liu était légendaire, c'était surtout qu'il aurait mal pour rien.Il compta jusqu'à trois dans sa tête tout en fermant les yeux puis tira sur sa main avec son autre main vaide. Comme prévu...toute l'installation valsa sous son regard. Lieu était là assit sur son postérieur, ses quatre pattes mises n'importe comment et ses bras vers l'arrière. Il se redressa... et là parce que bon il pensait à la jeune femme, il abandonna. Si elle n'avait pas été là il aurait retenté encore et encore. Enfin vu l'état de son pouce, il serait difficile de continuer. Persévérant comme il l'était, il auait continué tout de même.

Liu récupéra des décombres la couchette au moins s'il n'avait pas sauvé le toit, il avait au moins sauvé ça ! Il revint avec et fut soulagée de trouver la jeune humaine toujours à la même place.Il amena le lit au matelas tressé tout près d'elle.


- Voilà présent d'ici, on sait que vous vous dormez sur ces genres de trucs alors heu voilà ton lit. Je dormirai près de toi cette nuit ainsi aucune bête ne viendra t'ennuyer. Désolé... j'ai un peu bousillé le toit de ton lit. Enfin, j'espère que tu n'auras pas froid. Enfin sinon je t'offre mon corps enfin non, je ne voulais pas dire ça raaa!!!

Il essaya d'oublier ce qu'il venait de dire bien que ce soit difficile. Il gratta le sol nerveusement puis cette fois prit délicatement Saeko en la prévenant et la posa sur le matelas. Il pensait bien faire, il voulait bien faire mais non il faisait à côté.

- Et va pas croire que je fais ça parce tu es aveugle c'est juste que heu... j'ai envie que tu te sentes ben alors heu...si jamais tu as froid tu peux te coller conte mon dos... Sinon heu... je n'ai plus qu'à te dire bonne nuit...

** Gaffeur, gaffeur, gaffeur**

Le centaure s'assit près d'elle, reposa ses yeux sans toutefois baisser sa garde. Sa queue noire balayait toujours les quelques herbes folles se trouvant derrière eux. Demain, il pourrait lui cueillir des mangues, il espérait juste qu'elle aimait les fruits. Ah il venait de se rappeler quelque chose...

- Ah oui, on a ramené de la plage tes affaires

Quand même faire un tel double sens devant une inconnue... encore heureux que c'était la nuit sinon il aurait dû affronter toute une journée avec ce poids sur la conscience. En vérité, il avait un esprit innocent mais parfois, il ne se rendait compte de ses bêtises qu'une fois dites..Certains disent "assume", mais Liu avait souvent remarqué une chose...Souvent ceux-là évitaient ce genre de situation...Et pour cause ! R-I-D-I-C-U-L-E.

Le jeune centaure soupira... c'était justement cette maladresse qui faisait qu'on avait honte de lui... On le comparait à sa mère... ou son père au choix. Et lorsqu'on invoquait son grand-père là il se faisait tout petit.... En fait il était bien plus que son grand-père, des générations supplémentaires les séparaient mais au delà de ce titre, les centauures s'abstenaient. Il y avait la famille le père et la mère et..tous les ancêtres. Ainsi le grand-père de Liu de par le sang était de sa famille mais plus globalement était le grand-père de tous.

Dans la tiédeur du soir, il repensa à une vieille légende

" Un jour un peuple fut tellement attaché à leurs montures qu'ils ne les quittèrent plus, ils finirent par se fondre en elles. Les membres sur lequels ils étaient portés devinrent les membres qui à présent les supportèrent. On nomma ces créatures centaures : symbol de la symbiose entre l'animalité et l'homme. Gardiens de la nature, ils protègent les bois comme s'ils pouvaient encore fusionner avec cet élément et que le monde au fond était leur foyer. "

Bien que certains les jugent, Liu depuis tout jeune était heureux d'être ce qu'il était; il n'avait jamais désiré être un autre enfin...seulement pour une chose : son titre à un moment. Il le supportait voire l'aimait de plus en plus. En fait, plus il gouvernait, plus il apprenait...Il avait toujours appris sur le tas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeko

avatar

Messages : 19
Orbes de pouvoir : 20
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : Constamment entourée des Ténèbres, je ne peux voir où je me trouve réellement...

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mer 30 Juin - 10:58

Alors qu'elle réfléchissait à un moyen de se sortir de cette situation pas très enviable, par ses propres moyens, elle entendit quelque chose traîner sur le sol.

Elle se tourna alors vers la direction du bruit, à des moments, il était difficile à croire qu'elle ne voyait rien, tellement elle s'y était habituée, comme tout Azmaran, même si, à la base, elle était née à Limbiel...

Elle n'en revenait encore toujours pas de ce qui lui arrivait. Comme quoi, tout pouvait arriver n'importe quand, sans qu'on s'y attende.


- Voilà présent d'ici, on sait que vous vous dormez sur ces genres de trucs alors heu voilà ton lit. Je dormirai près de toi cette nuit ainsi aucune bête ne viendra t'ennuyer. Désolé... j'ai un peu bousillé le toit de ton lit. Enfin, j'espère que tu n'auras pas froid. Enfin sinon je t'offre mon corps enfin non, je ne voulais pas dire ça raaa!!!

Quand il commença à parler, Saeko dirigea son regard vers là où elle l'entendait. En écoutant le bruit de traîne, elle savait qu'il était de retour, mais après, où exactement...

Mais ses paroles la refroidirent intérieurement. Par Taurus, elle était dans de beaux draps...surprise, elle sursauta à ses paroles, et se surprit à reculer d'un pas toute seule. Non, non, elle n'était pas acquise, elle ne finirait pas comme ça, de force >_<

Elle lâcha une expression de surprise lorsqu'elle se sentit soulevée, là, tout se bouscula dans sa tête. On ne pouvait pas lui en vouloir là-dessus, vu sa situation, vu ce qu'elle ressentait, elle était humaine après tout, et demanda d'une voix blanche :


- Lâ...lâchez-moi, je vous en prie...

Aussitôt, elle sentit les prises s'éloigner d'elle, et quelque chose d'un peu épais sous elle.

- Et va pas croire que je fais ça parce tu es aveugle c'est juste que heu... j'ai envie que tu te sentes ben alors heu...si jamais tu as froid tu peux te coller conte mon dos... Sinon heu... je n'ai plus qu'à te dire bonne nuit...

- Non, non, je...j'aimerais être seule...s'il vous plait...

Elle s'attendait à tout. Un peu logique, après tout, elle était apparemment tombée sur une non-humaine, qui l'avait vendue à un centaure qui voulait se marier par intérêt...non, elle ne pouvait tomber dans cette vie-là ! Elle ferait en sorte de s'en sortir...sans se laisser vaincre. Elle n'était pas un objet, elle devait le faire comprendre, ce centaure devait trouver une autre solution...elle ne voulait pas trop brusquer les choses non-plus, elle était au beau milieu de nul part pour elle, au milieu de gens qui sauraient la maîtriser aussitôt. Jouer les téméraires maintenant était risqué, elle devait être patiente, attendre la bonne occasion...si possible sans brusquer les choses, ça serait toujours mieux que le cas "je me mets en danger délibérément".

D'où sa façon de parler, assez hésitante. Elle n'y croyait toujours pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei

avatar

Messages : 10
Orbes de pouvoir : 11
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Mer 30 Juin - 11:48

- Tu ne connais pas notre région, si je te laisse seule comme tu le souhaites...une bête peut attaquer et je ne plaisante pas... Ici on surveille les forêts, pour nous ce n'est pas dangereux mais pour les autres...ça l'est. Je te donne un exemple, des tigres rôdent dans cette forêt...Alors bon d'accord...je suis lourd... mais je ne te laisserai pas mourir dévorée c'est tout. Et si vraiment...tu veux nous quitter et ben je te ferai sortir.... Bon pourquoi je parle moi.. je pars. Je surveillerai les alentours afin qu'aucunn prédateur ne vous trouble...

Il se leva prestement; il savait que c'était une mauvaise idée. Dès le début, il ne l'adhérait pas, mais ici la fonction de chef avait un rôle bien défini. Ne pouvant s'opposer à tout, il devait parfois courber l'échine et attendre ce qui lui tomberait dessus. Non, il ne se plaignait pas...Loin de là. Mais personne ne l'aidait à trouver quelqu'un. En revanche le ridiculiser ça, ça y allait...

- Je ne.. serai pas loin... Même si ma présence n'est pas souhaitée, je suis obligé de vous l'imposer Saeko Hikure...

Qu'importe ce qui se disait, il allait devoir affronter ces petits clans qui se disaient vouloir le arier. Voilà quel dégâts ils faisaient... En y pensant, cela ne l'étonnnerait pas que cela vienne de sa soeur...Si jamais, il s'agissait d'elle, il la bannirait de Quinée à jamais. Vraiment il ne la supportait plus. Tout ce qu'elle faisait c'était le pousser à enfreindre le code de leur tribu.. A devenir un tyran... Il la bannirait pendant une année cela la calmerait bien, elle irait se réfugier chez des amis puisqu'elle semblait en avoir un certain nombre... Bon s'il faisait cela...il serait aussi pris pour un tyran mais vu tout ce qu'elle lui faisait; c'était un minimum de le respecter, non ?

Il s'assit près d'un arbre collant son corps près de ce dernier. Liu avait prévu de faire des tours de ronde de temps à autre, juste pour éviter qu'il ne se produise un accident. En fait dans les plaines, il n'y avait pas ce genre de bêtes mais il faisait plutôt froid. Un vent y balayait souvent la terre et il n'était pas rare de confondre son souffle avec des voix humaines comme des cris... Les centaures évitaient de dormir dans ce genre d'endroits la nuit surtout.. En vérité, c'étaient effectivement des présences... comme dans tous les cimetierres d'Eolynn, certains morts n'étaient pas si morts que cela... Mais ça personne ne le savaient...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saeko

avatar

Messages : 19
Orbes de pouvoir : 20
Date d'inscription : 21/05/2010
Age : 29
Localisation : Constamment entourée des Ténèbres, je ne peux voir où je me trouve réellement...

MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   Dim 4 Juil - 19:43

Saeko ne répondit rien lorsque le dénommé Liu lui répondit à sa demande. Elle était partagée, elle ne savait quoi penser du centaure, mais elle ne devait pas céder, elle ne pouvait pas l'épouser. D'un autre, elle était tellement angoissée encore par ce qu'elle avait vécu, l'interprêtant mal évidemment, peut-être, qu'elle ne savait plus où était la vérité, qui disait vrai ou faux, qui était honnête ou pas...

Bon, l'escapade ne serait pas pour cette nuit, puisqu'il serait aux alentours. Bon, Saeko ne craignait pas les bêtes sauvages, à force d'avoir eu le contact avec eux depuis toute petite...

Elle lui fit seulement :


- Je vous remercie, de me prévenir.

Elle le sentit s'éloigner, mais pas tant que ça. A force, Saeko avait appris à écouter le moindre son qui l'entourait, ainsi, elle pouvait évaluer les distances à peu près dans lesquelles se trouvaient les gens qui lui parlaient, eux ou d'autre chose. Bon, pour le moment, il valait mieux se courber encore...mais pas trop, tout de même, d'où sa demande d'être...Seule. Parce qu'elle redoutait tout et n'importe quoi, elle était humaine, après tout, elle réagissait comme telle, et si on connaissait son histoire, son attitude pouvait se comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite chez les centaures   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite chez les centaures
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» Visite chez l'artisan
» Une visite chez le mécano[Avorté]
» Invention Tarriennes et internement forcé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eolynn :: Eolynn Terre de tous les mystères... :: Région du héros Guitarn :: Bois d'Eznan-
Sauter vers: